Blog du site

Tout le monde (grand public)

The effect of cholinergic agonists on glucocorticoid
and mineralocorticoid production by frog interrenal
(adrenal) tissue was studied in vitro by means of
continuous perifusion. Acetylcholine, at doses ranging
from 1 to 100 \g=m\mol/l,stimulated both corticosterone
and aldosterone output in a dose-dependent manner,
with a half-maximal effective dose of 2\m=.\5 \g=m\mol/l.
Corticosteroid production was also stimulated by
muscarine (10 \g=m\mol/l).In contrast, neither nicotine
nor nicotine bitartrate (1\p=n-\100 \g=m\mol/l)enhanced corticosteroid
biosynthesis. The kinetics of the response of
adrenal cells to acetylcholine and muscarine were
similar to those observed during angiotensin II stimulation.
In particular, a significant reduction (20\p=n-\40%)
in the spontaneous level of corticosteroid production
was recorded after the initial infusion of muscarinic
agents, but no further decrease in the basal level
occurred after a second cholinergic administration.
The effect of acetylcholine was blocked by the
muscarinic receptor antagonist atropine (10 \g=m\mol/l).
These results indicate that acetylcholine can stimulate
frog adrenocortical cells through muscarinic receptors.
Repeated 20-min pulses of acetylcholine (50 \g=m\mol/l)or
muscarine (10 \g=m\mol/l),given at one pulse per 130 min,
resulted in a marked reduction in the secretory response
to the second pulse. No reduction in the stimulatory
effect of acetylcholine or muscarine was observed when
a 6\m=.\5-h interval separated two 20-min infusions of the
secretagogue. In contrast with these findings, iterative
pulses of the muscarinic agonist pilocarpine (in the
range 1\p=n-\100 \g=m\mol/l)did not cause any desensitization.
These data show that the neurotransmitter acetylcholine
can modulate frog adrenocortical function
and suggest that, in addition to more conventional
regulators, i.e. ACTH and angiotensin II, the
cholinergic endings of the splanchnic nerve might
participate in the regulation ofcorticosteroid secretion,
at least under so
[ Modifié: dimanche 24 janvier 2021, 21:11 ]
 
Tout le monde (grand public)

يتناول هذا الكتاب الصادر عن دار النشر ، دار القدس العربي، سنة 2015

المقدمات التاريخية والدينية التي كانت وراء نشأة العلوم عند المسلمين، ابتداء من تاريخ التدوين حتى بروز أهم المدارس العلمي في الغصر العباسي. ولقد كان لمنهجية توثيق الحديث النبوي الشريف الدور الكبير في ابتكار المنهجية العلمية المناسبة في عملية التأليف في كل مجالات المعارف مثل البيبليوغرافيا والتاريخ وغيرهما، حيث امتثل العلماء إلى القواعد العلمية الصارمة في تسجيل المعلومات، منطلقين في ذلك من أهم مبدأ في علم الحديث وهم علم الإسناد. وانطلاقا من ذلك، تمكّن العلماء المسلمون خلال القرون الهجرية(الأول والثاني والرابع وبعد ذلك أيضا ) من الدخول في عصر العلم وتجاوزا ما كان سائدا من علوم دينية نحو العلوم الكونية مثل الطب والكيمياء والجغرافيا وما إلى ذلك

 
Tout le monde (grand public)

Introduction: L’embolie pulmonaire (EP) à risque élevé est une oblitération partielle ou totale du réseau artériel pulmonaire par un caillot fibrino-cruorique plus de 50%, la prise en charge nécessite une réduction rapide des résistances artérielles pulmonaires et de la post charge ventriculaire droite grâce à une revascularisation rapide par la thrombolyse. Objectif de l’étude Déterminer l’intérêt de la thrombolyse dans l’embolie pulmonaire et décrire les aspects cliniques, paracliniques et évolutifs de l’embolie pulmonaire à haut risque. Matériels et méthodes: Il s’agit d’une étude descriptive portant sur 20 cas d’embolie pulmonaire à risque élevé admis au service de cardiologie aux unités de soins intensifs CHU Oran entre 2008 à 2014 .les signes de gravite d’ (EP) comportant : syncope, collapsus cardiovasculaire, choc cardiogénique ou signe de cœur pulmonaire aigu échographique confirmé à l’angioscanner thoracique .tous nos patients ont bénéficié d’une thrombolyse en utilisant le protocole accéléré par 2 types de molécules: la streptokinase ou actilyse Résultats: Le sex ratio était à 0,11, l’âge moyen est à 44 ans avec des extrêmes de 20 à 80 ans, les facteurs de risque étaient dominés par la contraception 35 % et dans le postopératoire dans 30% .le tableau clinique était dominé par le choc cardiogénique dans 75% des cas. la syncope dans 5 % .A l’echodoppler tous les patients avaient des signes de dysfonction du ventricule droit représentés par la dilatation des cavités droites et l’hypertension artérielle pulmonaire. L’angioscanner retrouvait une (EP) bilatérale dans 70% et droite dans 20%.La thrombolyse a été faite par l’actylise chez 12 patients et avec la streptokinase dans 8 cas. L’évolution était favorable chez 16 patients avec deux cas qui se sont compliqués de cœur pulmonaire chronique et le décès de 2 patients atteints d’un cancer. Conclusion: L’embolie pulmonaire grave est grevée d’une forte mortalité. Le diagnostic repose sur le score de stratification de risque et a été facilité par les stratégies non invasives qui s’articulent autour de l’échocardiographie doppler et l’angioscanner . La thrombolyse permet de réduire la lourde mortalité liée à l’embolie pulmonaire grave.

Mots clés : embolie pulmonaire à haut risque ; thrombolytique ; choc cardiogénique ; cœur pulmonaire aigu ; oestro progestatifs.

 
Tout le monde (grand public)

Introduction. – L’endocardite infectieuse (EI) est une pathologie grave qui n’a cessé d’évoluer sur le plan diagnostique et thérapeutique. But. – D’analyser le profil diagnostique et évolutif. Matériels et méthodes. – Nous avons colligé 57 dossiers d’EI dont le diagnostic était certain selon les critères de Duke modifiés. Les patients ont été admis consécutivement au service de cardiologie de l’établissement hospitalo-universitaire Oran (EHU Oran) de janvier 2011 à juin 2017. Parmi les variables étudiées : les données cliniques, les données paracliniques, la prise en charge thérapeutique et l’évolution hospitalière. Résultats. – L’âge moyen était de 40,5 ± 15 ans (extrême 16–67 ans), avec une prédominance masculine (sex-ratio = 1,5). Il s’agissait d’une EI sur valve native dans 70 % des cas, sur prothèse valvulaire chez 15,5 % des patients, sur cardiopathies congénitales chez 2 % et sur sonde de pacemaker dans 4 % des cas et la porte d’entrée était dominée par l’origine bucco-dentaire. Les hémocultures étaient positives uniquement chez 51 % des patients. Les germes les plus fréquemment incriminés : le staphylocoque dans 22,6 %, le streptocoque dans 18,9 % et brucellose dans 3,8 %. Les données échographiques ont révélé une végétation (83 %), un abcès cardiaque (19 %), une perforation valvulaire (15,1 %) et une désinsertion de prothèse (7,5 %). Les complications étaient essentiellement les complications neurologiques (27 %) et hémodynamiques (26 %). La chirurgie cardiaque a eu lieu chez 29 % des patients. La mortalité hospitalière était de 26 % dont les facteurs prédictifs sont l’EI à staphylocoque (p < 0,001), l’insuffisance cardiaque (p < 0,001) et les complications neurologiques (p = 0,04). Conclusion. – L’endocardite infectieuse, est une maladie grave en absence de chirurgie. Le diagnostic repose sur l’échocardiographie en premier lieu et sur les hémocultures. La population est souvent jeune révélant l’EI par des complications ; sa prévention constitue le meilleur moyen pour améliorer son pronostic.

 

 
Tout le monde (grand public)

Introduction. – Les prothèses cardiaques chez les femmes enceintes deviennent de plus en plus fréquentes en raison de la persistance du rhumatisme articulaire aigu dans les pays en voie de développement. Notre Objectif est de proposer des stratégies de prise en charge depuis la préconception jusqu’à la grossesse et le post-partum. Matériels et méthode. – Étude prospective observationnelle de 2009–2014 de parturientes suivies en cardiologie et à la maternité du CHU Oran. Résultats. – Trente patientes ont été suivies. L’âge moyen était de 30,06 années. La gestité extrême était à 6 gestes. La fraction d’éjection moyenne était égale à 60 % chez 29 cas, 1 seul cas de sténose de la prothèse de type aortique ; 16 ont rec¸u des HBPM type enoxaparine entre 6 et 12 semaines, 13 ont rec¸u l’acenoucoumarol (AVK). Une patiente avait eu de l’enoxaparine à dose insuffisante 1 fois/jour et qui a compliqué d’AVC ischémique. L’accouchement s’est effectué par césarienne chez 18 patientes. Sont observés 1 cas d’hypotrophie et un autre cas de prématurité, un avortement d’un fœtus. La mortalité maternelle était nulle. Discussion. – Les HBPM étaient efficaces à 100 % utilisées à doses suffisantes, la période de relais AVK et HBPM a été critique et elle devrait se faire en milieu hospitalier. Conclusion. – Le port de prothèse valvulaire est compatible avec la grossesse sous surveillance rigoureuse d’anticoagulant adéquat, les HBPM étaient efficaces à 100 % à condition d’être utilisées à doses suffisantes entre 6–12 semaines d’aménorrhée

[ Modifié: vendredi 25 décembre 2020, 12:36 ]
 
Tout le monde (grand public)

Introduction. – La prise en charge des valvulopathies mitrales pendant la grossesse continue à poser un défi au médecin. Objectif. – Le but de cette étude était d’évaluer les conséquences du rétrécissement mitral sur la mère et le fœtus. Matériel et méthodes. – Quatre-vingt-trois patientes atteintes d’un rétrécissement mitral (RM) ont été suivies de manière prospective de 2009 à 2012 et évaluées par le stade de la NYHA, l’ECG et l’échocardiographie durant la grossesse et après la délivrance. Résultats. – Les patientes avaient une forte incidence de complications, l’aggravation du stade de la NYHA a été observée (44,57 %, p = 0,0001), l’insuffisance cardiaque congestive a été retrouvée (27,71 %, p = 0,0001), l’hospitalisation (33,73 %, p = 0,0001), le recours au traitement médical spécifique (53,75 %, p = 0,009), les troubles du rythme (16 %, p < 0,05). Le RM avait ainsi un retentissement sur le nouveau-né, on a eu un taux élevé de prématurité (17,50 %, p = 0,018) une hypotrophie (20,48 %, p = 0,001), le retard de croissance intra-utérine (12,04 %, p = 0,011) ; l’hospitalisation en unité de néonatologie (13,25 %, p = 0,03). Conclusion. – Le RM serré constitue un groupe à haut risque de complications, un suivi rigoureux doit être exercé pendant la grossesse avec une surveillance du fœtus, la correction de valvulopathie doit être effectuée avant la conception.

[ Modifié: vendredi 25 décembre 2020, 12:37 ]
 
Avatar nadia benatta
par nadia benatta, vendredi 25 décembre 2020, 12:32
Tout le monde (grand public)

Les valvulopathies mitrales rhumatismales continuent à être les valvulopathies organiques les plus fréquentes dans les pays en voie de développement. Les modifications hémodynami ques survenues durant la grossesse sont source de décompensation du rétrécissement mitral, la régurgitation mitrale étant bien tolérée durant la grossesse. La prise en charge du rétrécissement mitral durant la grossesse reste un défi pour les cliniciens, bien que les risques soient bien connus, car peu d'études ont été consacrées à ce sujet, pour cela ce manuel a pour but de rappeler que la parfaite connaissance de la valvulopathie sous jacente et son retentissement sur la grossesse à travers les complications maternelles et foetales restent la base des stratégies de prise en charge, le cas avant la conception par une évaluation qui donne l'autorisation de la grossesse, sinon après la conception, elles seront basées sur les médications spécifiques, la commissurotomie mitrale percutanée dans la sténose mitrale, et le traitement chirurgical en dernier recours. Pour une prise en charge optimale un suivi rigoureux doit être exercé à tous les stades de la grossesse et au cours de l’accouchement.

 
Tout le monde (grand public)

L'hypertension artérielle en milieu de réanimation chez l'enfant est une situation peu rencontrée mais sa morbi-mortalité reste non négligeable. Une élévation de la TA dans l'enfance ne doit jamais être négligée. Sa prise en charge est adaptée après la vérification des chiffres chez les enfants, leur suivi, et l'analyse de chaque cas individuel. Peu de livres ont été consacrés à la crise ai gue hypertensive chez l'enfant. Ce petit livret a pour objectif de faire le point sur les formes cliniques de la crise ai gue hypertensive nécessitant une prise en charge en réanimation.IL comportera successivement - un aperçu épidémiologique court et précise les normes de la pression artérielle chez l'enfant. -les principaux mécanismes physiopathologiques de l'hypertension artérielle maligne et son implication clinique . -Les principaux examens complémentaires à demander devant une crise aiguë hypertensive -02 formes cliniques de la crise aiguë hypertensive à savoir le syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible et l'hypertension artérielle maligne chez l'enfant ont été rapportées selon l'expérience Algérienne avec les armes thérapeutiques en fin de chapitre.

 
Tout le monde (grand public)

L'insuffisance rénale aiguë (IRA) est une pathologie peu fréquente en réanimation pédiatrique par rapport à l'adulte. Elle constitue un événement grave du fait que la mortalité qui lui est associée reste élevée et constante malgré les progrès réalisés. Peu de livres ont abordé l'insuffisance rénale aigue en milieu de réanimation chez l'enfant. Nous nous sommes intéressés à mettre le point sur les différents aspects de l'insuffisance rénale aigue chez l'enfant, tant sur le plan étiologique, que pronostic auxquels le réanimateur ou l 'urgentiste peuvent être confrontés. Ce manuscrit est destiné aux étudiants, aux jeunes médecins, aux résidents réanimateurs, aux internes des services d'urgences qui sont régulièrement confrontés à des situations d'IRA chez l'enfant, et s'est axé beaucoup plus sur le pronostic, les facteurs de risque de l'IRA chez l'enfant et sur la stratégie préventive selon nos pratiques et les nouvelles mises à jour dans la discipline qui nous espérons répondre à votre attente.

 
Tout le monde (grand public)

Introduction: Source of discomfort and dissatisfaction, the rules of pre-operative fasting have evolved a lot in recent years. Objective: To evaluate the duration of preoperative fasting in children and the degree of parental support for this strategy. Materials and Methods: Prospective mono-centric study on the implementation of a preoperative fasting strategy in children. Pediatric surgery department of the Teaching University Hospital (TUH) of Sidi-Bel-Abbès over a period of three years from July 2015 to June 2018. Included were all children from 6 months-15 years, who are asked the indication of anesthesia for minor surgery. We gathered the respect and understanding of the parents of preoperative fasting. Results: One thousand three children were included in the study, the mean age was: 62.01 ± 44.14 months, the sex ratio was 3.6/1 with male predominance. The majority of children were under six years old. The socio-cultural level of parents was medium to high in 88.4% of cases. The mean duration of preoperative fasting was 6.9 ± 4.16 hours and ranged from 2 hours to more than 11 hours. Almost 70% of children had a six-hour fast during the second year. Discussion: In our work, the vast majority of parents respected the pre-op fasting of their children. The improvement in the duration of preoperative fasting was done through a follow-up protocol by the entire pediatric surgery team. The application of the rules of fasting by parents must be strict and simple.